[ITW] Dans l’Œil d’un Créa : avec Edward, fais gaffe à ton rétro !

Il y a quelques jours, Edward, youtubeur retrogaming, s’est confié pour Bordel de Nerds au sujet de son parcours en tant que vidéaste à travers une interview. Telle Alice, plongeons dans les songes d’Edward, où s’émerveillent des souvenirs et une perpétuelle envie de créer du contenu sur l’industrie du jeu vidéo. 

 

BDN : « Hello Edward, peux-tu nous raconter ton parcours jusqu’à aujourd’hui ? »

Edward : « Je rêvais depuis le collège de travailler dans le cinéma, alors j’ai suivi des études à la fac dans ce domaine mais ça ne me plaisait pas car c’était trop théorique. J’ai enchaîné par le CLCF (Le Conservatoire libre du cinéma français) pendant 2 ans, où j’ai rencontré mes meilleurs amis et ma copine avec qui je suis aujourd’hui. J’ai été diplômé avec le titre d’assistant réalisateur. Cela m’a aussi permis de faire pleins de stages et de développer mon réseau. J’ai travaillé à la télévision pour des émissions comme « Un dîner presque parfait » ou « Qui veut gagner des millions ? » mais ça ne me plaisait pas du tout car j’avais besoin de toucher la caméra !

Par la suite, j’ai posé ma candidature sur le site jeuxvideo.com en leur proposant une émission sur l’histoire des jeux vidéo et ça a mis un peu de temps avant d’être à l’essai. Vu que la chronique a été plébiscité par le public, j’ai ainsi pu gagner ma vie pendant 4 ans. Le contrat s’est arrêté suite à une nouvelle politique éditoriale du site et je me suis lancé en indépendant sur YouTube. Cela a fonctionné grâce à la communauté que m’avait faite jeuxvideo.com, et au crowdfunding pour produire des émissions Rétro Découverte. »

 

« Comment as-tu connu les jeux vidéo ? Quels sont les souvenirs les plus marquants de ton enfance ? »

« J’ai connu les jeux vidéo par l’intermédiaire de mes 2 grands frères passionnés de ce média ! Quand ils ont eu la Super Nintendo, ils m’ont donné la NES avec laquelle ils ne jouaient plus. Quand ils ont eu la PlayStation, j’ai eu la SNES. J’ai toujours eu un temps de retard sur les générations de consoles, ce qui fait sans aucun doute aujourd’hui ma passion pour le rétro. Et de toute façon, cela me passionnait de jouer avec une console, peu importe laquelle, je ne me posais aucune question sur le fait d’être avec une « gen » de retard. 

Un jeu m’ayant marqué : Lands of Lore sur PC, un « dungeon crawler » sur lequel jouait toute ma famille, sauf ma mère. C’était le jeu familial par excellence. Mon grand frère était parvenu à le terminer et c’était fantastique, je l’avais admiré pour ça vu que le jeu était hardcore ahah. »

J’avais besoin de toucher la caméra !

 

« Quelles sont tes autres passions ? »

« Avec mes études, tu peux te douter que le cinéma est en numéro 1. J’aime aussi beaucoup lire.

Ensuite, je suis très footeux, j’y joue depuis que je suis gamin en tant que numéro 10, j’étais très collectif et le coach me le reprochait, j’essayais toujours de faire la passe et d’organiser le jeu alors que j’avais des possibilités de marquer des buts. En revanche je ne suis plus trop le foot à la TV hormis l’Equipe de France.

Depuis quelques années, je me suis pris de passion pour les jeux de sociétés (S***** H****** (nom censuré pour la bonne cause) c’est une sorte de loup garou revisité, il y a aussi Code Names, Dixit etc.). »

 

« Tes vidéos ont souvent un côté philosophique. Tu parlais même dans une de tes vidéos que la création de personnages était pour toi une « psychanalyse de comptoir ». Contes-tu cela uniquement pour créer un contexte et un certain dynamisme dans tes créations ? »

« Je m’intéresse beaucoup à la philosophie sans être un expert. Je lis beaucoup de bouquins sur le fait d’apprendre à vivre et de savoir gérer ses angoisses existentielles. Cela devrait être une question centrale, juste être heureux sans se préoccuper de l’argent ou du pouvoir car pour moi, cela nous masque notre condition d’être vivant et d’être mortel.

Oui, ces thématiques ressortent dans les vidéos, d’ailleurs, ce sera le cas sur les prochaines. Je ne veux pas faire passer de messages, juste que les gens se questionnent. Parce que si j’expose mes soucis à travers mon personnage dans les vidéos, ça pourra peut-être aider les spectateurs vivant la même situation.

En convention, j’ai rencontré une personne qui avait été hospitalisée et qui a vu toutes mes vidéos, ça lui a fait énormément de bien et je me suis senti très touché par rapport à son témoignage. Dans un autre contexte, une dame ne connaissant rien du tout aux jeux vidéo, m’a remercié et a compris grâce à mes vidéos, pourquoi des gens pouvaient être passionné par cette industrie. Je suis reconnaissant de ce genre de messages et que mes vidéos puissent toucher. »

The Legend of Zelda A Link To The Past

The Legend of Zelda : A Link to the Past vous plonge dans un univers en 2D, et votre mission sera de sauver le royaume d’Hyrule, pour cela il sera possible de basculer du monde des ténèbres à celui de la lumière afin de protéger la princesse Zelda du sorcier Agahnim et trouver les nombreux objets nécessaires à l’accomplissement de votre quête.

 

« Quel est ton point de vue sur la part de marché que représente aujourd’hui le rétro gaming dans l’industrie (mini consoles etc.) ? »

« Le rétrogaming c’est un business. Qui dit demande, dit forcément une offre qui s’adapte. Pour moi, c’est une bonne chose car ça donne la possibilité aux personnes de découvrir les jeux d’antan. C’est aussi un partage intergénérationnel, mon grand frère va prendre la Super Nintendo Mini pour jouer avec sa fille à des jeux auxquels il jouait quand il était gamin. »

 

« Quelles sont les compétences que tu as acquises sur YouTube ? »

« Ce qui est génial avec le métier de youtubeur, c’est que pour moi, c’est la meilleure des écoles car au départ, tu fais tout par toi-même. En passant de l’écriture, au tournage et en étant aussi le propre acteur de tes vidéos, sans oublier le montage. Tu apprends et tu t’améliores de vidéos en vidéos. Les feedbacks de la communauté et les critiques positives sont aussi une aide précieuse.

Je fais tout pour m’améliorer et devenir un bon videomaker. Comme je lis un texte, j’essaie de garder le ton plus neutre, et de paraître le plus naturel possible. Je n’ai acquis aucune compétence mais je progresse dans toutes. »

 

« Pour terminer, vas-tu participer à des salons/conventions en cette fin d’année ? »

Je serai présent :

  • Au Retro Geek Festival à Vesoul les 16 et 17/11.
  • Au Geek Life Festival au Mans les 01 et 02/02 2020.

N’hésitez pas à consulter mes comptes Facebook et Twitter pour plus d’informations.

 

Découvrez sa dernière vidéo :