[Test] Surviving Mars : coloniser la planète rouge

Il semblerait que les jeux de gestion aient la cote cette année et que de plus en plus de monde se passionnent pour l’espace. Le studio bulgare Haemimont, à qui l’on doit la saga cultissime Tropico, nous propose de nous la jouer façon Matt Damon avec Surviving Mars. Attrapez votre combinaison d’astronaute et votre Tesla, et préparez-vous a un challenge d’envergure : coloniser Mars pour sauver l’humanité.

 

Surviving Mars est sorti le 15 mars 2018 sur PC (Windows, Linux et MacOS), sur PlayStation 4 et Xbox One. Ce jeu de gestion, à l’apparence plus que classique, nous propulse sur Mars où vous serez chargé de créer une colonie capable de survivre à tout. Jeu de gestion oblige, vous allez devoir faire attention à vos ressources mais aussi à vos colons qui vont vous mener la vie dure. Le studio Haemimont sait bien qu’il peut arriver qu’une personne non adepte du genre (comme moi) tombe sur ce titre. Ainsi, le menu principal propose une option « démarrage facile ». Après avoir sauté pendant quelques secondes sur ma chaise en me pensant tirée d’affaire, je compris bien vite que Surviving Mars allait devoir s’apprivoiser longtemps, très longtemps, avant de sortir une colonie viable.

Je préfère vous prévenir tout de suite, Surviving Mars est infernal côté prise en main. A la manière d’un Sea of Thieves, absolument rien ne vous sera expliqué (ou presque). Et ne vous attendez pas à des conseils, il n’y en a quasiment pas ! Il va falloir réveiller le nerd qui sommeille en vous et prendre le temps de parcourir l’encyclopédie pour tenter de savoir où vous mettez les pieds.

Surviving Mars

Life on Mars

Avec Surviving Mars, il faudra avoir le cœur bien accroché pour réussir à implanter la vie sur la planète rouge. Si le « démarrage facile » ne vous dit rien, vous pouvez totalement paramétrer votre partie et y aller en mode YOLO. Prenez donc le temps de choisir votre logo, trouver vos sponsors (qui vous donneront plus ou moins d’argent) et aussi votre zone d’atterrissage pour commencer la colonisation. Je me permets de vous glisser quelques mots quant au réalisme du jeu. Pour proposer Surviving Mars, le studio Haemimont a étudié les documents officiels de la NASA pour proposer une expérience quasiment plus vraie que nature. Surviving Mars est une fiction basée sur les sciences plausibles existantes. Voila pourquoi c’est dur mais, voila aussi pourquoi c’est excellent ! La planète rouge du jeu est à 80 % similaire à celle de la vraie Mars, énorme non ?

Comme dans Tropico, une fois le sponsor choisi il vous faudra choisir un profil de commandant (parmi une dizaine) puis choisir entre 9 mystères. Ces derniers influent directement sur le scénario de jeu pour pimenter la partie. Et à part ça ? Bah pour le moment rien. Ceci-dit, les moddeurs sont les bienvenus dans Surviving Mars, nul doute donc que l’on se retrouvera bientôt avec des add-ons assez sympas pour aller plus loin.

C’est  bon ? Vous êtes bien calé(e) dans votre vaisseau, on peut atterrir ? J’espère que vous avez bien savouré vos derniers moments de répit parce qu’il va falloir bosser maintenant. Bon courage pour créer les conditions permettant à vos premiers colons de vivre sur Mars. J’ai personnellement galéré plus d’une heure avant de m’en sortir. Il vous faudra assurer l’approvisionnement en eau et en électricité pour que tout fonctionne. Cela inclut de récupérer des ressources, de tout câbler correctement et de ne pas oublier de construire des réserves pour les matériaux. J’aimerais vous dire qu’une fois passer cette étape tout devient plus facile mais c’est totalement faux.

Surviving Mars

Les petits coquins de chez Haemimont restent fidèles à leur nature. Ainsi, une fois que votre dôme est habitable, les premiers colons vont arriver et foutre franchement la merde. Chacun de ces margoulins a son caractère et ne fait attention qu’à lui et ses envies. Encore un petit rappel à Tropico ! Vous allez donc passer un nombre incalculable d’heures à tenter de les satisfaire. Il faudra les nourrir, les divertir, leur trouver un job et les aider à s’épanouir. Parce que c’est bien connu, un colon heureux est un colon productif. Et un colon productif est un colon qui fonde une famille, peuple la nouvelle Terre et fournit des denrées qui vous permettront (à vos sponsors en fait) un retour sur investissement !

Gérer ou mourir

On le sait bien, la gestion est une science pernicieuse qui fonde sa réussite sur l’équilibre. Dans Surviving Mars, trouver cet équilibre et réussir à bien gérer votre colonie s’avère être terriblement difficile. Ce qui fait que chaque petit acte réussi vous donnera envie de danser sur votre chaise et de crier victoire ! Tout ce que vous allez faire ou ne pas faire pourra potentiellement engendrer une catastrophe et rendre vos colons malheureux. Négligez l’entretien des bâtiments et c’est la mort. Oubliez de créer de nouveaux lieux de stockage et c’est la mort. Faites pleurer votre colon et c’est la mort. Absolument TOUS vos actes auront autant de conséquences qu’un battement d’ailes de papillon. C’est précisément ce qui vous poussera à abandonner le jeu ou à le trouver absolument brillant au point d’y passer vos journées.

On ne sortira pas du cadre du jeu de gestion plutôt classique : si un filon est épuisé il faudra créer un avant-poste plus en amont pour continuer l’extraction de matériaux. Cela vous poussera à explorer la région. Sans compter qu’il faut réussir à amener de nouveaux colons après avoir créé de nouveaux dômes tout en évitant les tempêtes de sable et autres terreurs martiennes. Il faudra apprendre à tirer profit de vos ressources sans les épuiser car ce que Mars vous donne, elle ne vous le donnera pas deux fois.

Elon Musk ne s’y était pas trompé, la technologie vous sauvera toujours dans l’espace. Vous aurez accès dans Surviving Mars à de très nombreuses technologies, à des fonctions de recherches avancées, etc. Tout cela vous permettra de découvrir des bâtiments, d’améliorer votre quotidien, de vous protéger des dangers et bien plus encore. Vous comprendrez vite que fonder une colonie viable prend du temps, mais c’est tellement savoureux lorsque l’on y arrive !

Mes petits plaisirs dans le jeu ? Observer mes drones faire leurs allers-retours avec des ressources, admirer les constructions se monter petit à petit, s’amuser du rythme de travail de mes colons favoris qui vont et viennent dans mon dôme. Bien sûr, Surviving Mars est un jeu exigeant mais, cela vous permet de savourer chaque moment de jeu, chaque moment de vie.

Surviving Mars

 

Surviving Mars n’est pas un jeu facile à mettre entre les mains de tout le monde. Il demande de sortir le meilleur de vous-même et c’est à mon sens ce qui en fait sa force. Si tant est que l’espace vous appelle et que vous avez apprécié Seul sur Mars ou Interstellar, vous devriez n’avoir aucun mal à vous plonger à corps perdu dans cette proposition ludique divinement corsée. Petit bonus, sachez que Surviving Mars est optimisé pour la 4K que vous soyez sur Xbox One X ou sur PS4 !

 

Vous aimerez si :
– L’espace ne vous fait pas peur.
– Vous avez l’habitude des jeux de gestion.
– Cela ne vous dérange pas de devoir vous débrouiller seul.

Vous n’aimerez pas si :
– La conquête de l’espace ne vous intéresse pas.
– Vous prenez peur à cause de la lenteur de démarrage d’une partie.
– Les challenges corsés vous font vite baisser les bras.

 

Nova

Community Manager / Rédacteur #Freelance - #JV #Japanimation #IT #Comics #Esports - So say we all ☄